Gardez votre barbe toujours propre

La barbe requiert aussi quelques astuces beauté, parce qu’une belle pilosité bien fournie ne s’obtient pas sans entretien. Il faut la dépolluer, l’hydrater et la brosser.

Dépolluer la barbe : les étapes

La barbe contiendrait plus de bactéries que les poils d’un chien selon une étude menée en 2019 par des scientifiques suisses. Cette présence bactérienne significative est bien sûr invisible, d’où l’importance capitale de bien nettoyer la barbe tous les jours. Outre les facteurs environnementaux, d’autres éléments insoupçonnés peuvent polluer la barbe. L’éternuement, les boissons et les miettes de nourriture s’y collent au quotidien. Pour nettoyer la barbe, il faut la shampouiner chaque jour et pas avec n’importe quel produit. Il faut opter pour un shampoing à barbe qui possède les mêmes pouvoirs de nettoyage que les savons naturels par exemple, mais doté de propriétés supplémentaires hydratantes et nourrissantes pour la peau et les poils. Avec ou sans parfum, le shampoing à barbe idéal accélère également la croissance des poils pour les faire pousser plus vite et plus vigoureux. Ce type de produit n’a pas les mêmes spécificités qu’un shampoing classique pour cheveux, la peau du visage étant plus fine et plus sensible que le cuir chevelu.

L’huile sèche pour bien hydrater la barbe

Le shampoing seul peut ne pas suffire pour un bon apport hydrique au niveau des poils et du visage. D’autres soins supplémentaires doivent être appliqués, surtout pour les barbes sèches. Les huiles sèches ont un pouvoir hydratant supérieur et contiennent des actifs plus concentrés en corps gras. Elles ne graissent pas les poils en surface et existent sous différentes textures pour convenir à tous les besoins : les baumes solides sous forme de cire ou les baumes plus liquides permettent d’obtenir la structure désirée pour la barbe. L’huile sèche est un mélange d’huiles végétales avec de nombreuses propriétés cosmétiques et dermatologiques. Pour une efficacité optimale du produit, il faut chauffer l’huile dans la paume des mains avant de l’appliquer sur la barbe en partant de la racine du poil vers la pointe. Les actifs agissent alors en profondeur de la barbe et lui conférer plus de douceur sur le long terme.

Taillez et brossez

Comme les cheveux, les poils ne poussent pas tous à la même vitesse. Il est donc nécessaire de les tailler régulièrement pour éviter l’effet trop négligé et pour soigner l’apparence. Pour équilibrer la longueur des poils, il faut éviter leur encombrement en les coupant une fois par semaine, en fonction de leur épaisseur également. Les zones un peu plus fournies doivent être taillées avec une bonne tondeuse à barbe, en évitant les zones un peu plus clairsemées. Le brossage de la barbe quant à lui relève de tout un art. Ce geste simple au premier abord, nécessite quelques techniques de base. Le brossage se fait après le shampoing et l’application de l’huile sèche en règle générale, mais jamais sur une barbe mouillée pour éviter de fragiliser la fibre capillaire. Il est conseillé d’attendre que les poils soient bien secs. Utilisez de préférence une brosse avec des poils naturels – de sanglier par exemple – plus respectueuse de la nature de la peau.