osteopathe

L’ostéopathie en France

L’ostéopathie est une technique de soins 100% naturels qui provient des États-Unis. Mais cela fait déjà quelques années que cette pratique a été adoptée par de nombreux autres pays. En ce qui concerne la France, l’ostéopathie a été reconnue par une loi votée en 2012. Il existe aussi des décrets datant de 2007 et de 2014 qui réglementent la pratique et les études à suivre pour devenir un osteopathe. Il s’agit donc d’une activité réglementée et l’ostéopathe est considéré comme un professionnel de la santé qualifié.

Qu’est-ce que l’ostéopathie en France ?

Les patients peuvent consulter un osteopathe dans le 75 sans avoir à passer par un médecin. Il appartient à l’ostéopathe de décider si son patient a besoin ou non de voir un autre professionnel de la santé. Néanmoins, les praticiens ont besoin d’un certificat médical pour pouvoir pratiquer des manipulations sur des bébés de moins de 6 mois et sur la colonne cervicale. D’un autre côté, ils peuvent pratiquer des techniques de mobilisation sans certificat médical.

La définition de l’ostéopathie ne change pas d’un pays à l’autre. Un ostéopathe utilise une approche systémique et, après avoir réalisé un diagnostic, réalise des techniques de mobilisation et de manipulation afin de corriger les lésions ostéopathiques du corps humain. Le but de ces méthodes propres à cette thérapie est de prévenir ou de traiter les dysfonctionnements afin de maintenir ou d’améliorer l’état de santé des patients.

Le diagnostic ostéopathique

On peut dire que le diagnostic d’un osteopathe comprend un examen d’adéquation et un examen fonctionnel :

  • Diagnostic d’adéquation : l’ostéopathe identifie les symptômes et les signes avant-coureurs justifiant un avis médical préalable à toute prise en charge ostéopathique.
  • Diagnostic fonctionnel : l’ostéopathe détermine les lésions ostéopathiques et les hiérarchise selon leur gravité afin de décider du plan traitement le plus précis et donc le plus efficace.

Qui peut pratiquer l’ostéopathie en France ?

Seuls les professionnels diplômés en ostéopathie par une école agréée par le ministère de la Santé détiennent le droit de pratiquer l’ostéopathie au pays. Ils doivent également être enregistrés par les autorités de santé locales. À l’heure actuelle, la France compte déjà plus de 30 000 ostéopathes agréés, dont 22 000 ostéopathes en temps plein, 10 000 kinésithérapeutes qui pratiquent aussi l’ostéopathie et 1 500 médecins diplômés en ostéopathie.

L’ostéopathie et les Français

L’ostéopathie est très répandue en France, surtout dans les grandes villes telles que Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon, Nantes, etc. Une enquête réalisée en septembre 2015 par un organisme indépendant a montré que 27% des Français avaient bénéficié d’un traitement ostéopathique au cours de l’année précédente. 49% de la population ont fait appel à un ostéo au cours des 5 dernières années (2010 à 2015). La même étude a prouvé que 88% des Français font confiance aux ostéopathes pour fournir des traitements sûrs. Certes, le cursus requis pour devenir ostéopathe en France rassure les patients. Mais il faut aussi reconnaître que la thérapie fonctionne. Elle vient à bout de nombreux maux sans que les patients aient à prendre des produits médicamenteux. C’est un avantage qui ne laisse pas de marbre.