Santé mentale : le guide ultime du régime alimentaire à adopter

Des recherches suggèrent que ce que nous mangeons peut affecter notre santé physique ainsi que notre santé mentale. Bien manger (une alimentation équilibrée, riche en légumes et en nutriments) peut être associé à un sentiment de bien-être. Plusieurs études ont été consacrées à l’importance d’un bon apport nutritionnel dès le plus jeune âge. Elles ont révélé qu’une alimentation avec des niveaux élevés de graisses saturées, glucides raffinés et produits transformés est liée à la dégradation de la santé mentale.

Un régime alimentaire de type méditerranéen favorise le bien-être

Une étude récente a révélé qu’un régime de type méditerranéen avec de l’huile de poisson entraînait une réduction de la dépression. Il s’agit d’un régime riche en légumes, fruits, légumineuses, noix, haricots, céréales, poisson et acides gras insaturés tels que l’huile d’olive.

Près des deux tiers de ceux qui ne signalent pas de problèmes de santé mentale mangent des fruits frais ou du jus de fruits chaque jour. Idem pour ceux qui privilégient les légumes frais et la salade. Ceux qui manifestent un problème de santé mentale mangent moins d’aliments sains : fruits et légumes frais, aliments biologiques. Ils consomment une quantité considérable de : chips, chocolats, plats préparés et à emporter.

L’alimentation peut affecter la santé physique puis la santé mentale

L’expérience d’un problème de santé mentale peut également être associée à un régime alimentaire et à une santé physique médiocres. Des efforts ont été déployés pour solutionner le problème de mortalité précoce chez les personnes souffrant de troubles psychologiques graves. Celles-ci tendent en moyenne à mourir 10 à 25 ans plus tôt que la population en général.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à cette mortalité prématurée, notamment l’alimentation. Une mauvaise alimentation peut entraîner des problèmes de santé physique tels que l’obésité.  La relation entre l’obésité et les problèmes de santé mentale est complexe. Mais il existe un lien entre dépression et obésité, indiquant que les personnes obèses ont un risque accru de développer une dépression au fil du temps. En même temps,  les personnes en dépression présentent un risque accru de devenir obèses.

La nutrition influe sur l’apparition, le développement et le traitement des troubles mentaux

Les preuves établissant un lien entre régime alimentaire et santé psychologique se développent à un rythme rapide. Elles indiquent que la nourriture joue un rôle important dans le développement, la gestion et la prévention de problèmes de santé mentale spécifiques tels que :

  • la dépression,
  • la schizophrénie,
  • le trouble d’hyperactivité et déficit d’attention,
  • la maladie d’Alzheimer

Bien manger pour se sentir bien dans sa peau et dans sa tête

Une humeur équilibrée et des sentiments de bien-être peuvent être protégés. Ceci, en veillant à ce que notre alimentation fournisse des quantités adéquates de :

  • glucides complexes,
  • graisses essentielles,
  • acides aminés,
  • vitamines,
  • minéraux,
  • eau

Un régime alimentaire sain peut aider au rétablissement, mais il devrait être associé aux autres traitements que votre thérapeute vous recommande. N’hésitez pas à demander le numéro d’un psychologue à Auderghem pour déterminer l’habitude alimentaire à adopter.